18 décembre 2009

De l'art de faire des photos en loucedé dans un café

Hier midi j'ai bu une bière, ça arrive à d'autres me direz-vous. Bref, après j'ai transformé la boîte en appareil photo, un coup d'ouvre-boîte sur le couvercle, un trou dans le milieu du fût à l'aide d'une aiguille, du scotch noir et le tour est joué. Le mieux étant que ça donne soif et qu'on s'en fabriquerait bien un deuxième...halte là, faut quand même travailler en milieu étanche, à la lumière s'entend.

Donc direction la chambre noire où on place un morceau de papier photosensible à l'intérieur du fût, scotchez abondamment le couvercle. Placer un petit morceau de scotch sur le trou fait avec l'aiguille, lequel s'avère difficile à trouver dans l'obscurité car on n'y voit goutte, mais on peut le faire au préalable dehors même si on s'en aperçoit que dedans. Ne pas toucher à la canette de révélateur.

Après, se pencher, au risque de perdre l'équilibre, sur un abacq très compliqué vous indiquant comment calculer le temps d'exposition (ethylique?). Multiplier 1/15ème de seconde par un facteur 168 puis lui appliquer un second facteur de correction incompréhensible. Quand vous avez décidé que c'était pas important, vous pouvez maintenant prendre la photo. Trouver un chouette sujet à proximité de la chambre noire, comme la pièce d'à côté par exemple. Poser la canette et retirer le scotch du p'tit trou. Réfléchir bien fort à la solution du calcul d'exposition et repositionner empiriquement le scotch.

Pour la suite, suivre la procédure habituelle de développement d'une photo en commençant dans la chambre noire par retirer la feuille de papier de la canette pour la plonger dans les bains, ce par ordre de préférence : révélateur, bain d'arrêt, fixateur, faut pas trop mélanger comme pour l'alcool car si au début le résultat semble détonnant, ça devient vite complètement inexploitable . On obtient un beau négatif sur papier (d'aucuns diront qu'on peut le faire beaucoup plus facilement sur photoshop mais je sais ceux là hantés par le fait d'avoir bu une bière sans justification patente !).

Voilà en pièces jointes, les jolis clichés tirés sous l'agrandisseur par contact pour avoir un positif, vous suivez ? Pour info aux amoureux de l'art tranquille, cette première photo de mon salon a nécessité une exposition de 2 heures bien loin des cadences stakhanovistes du numérique.

Réflexion faite, afin d'éviter des allers-retours incessants entre la chambre noire et la pièce d'à côté, mieux vaut charger au préalable un pack de canette avec 12 feuilles, comme ça vous vous trimballez ivre de joie en pleine rue avec une pelloche de 12 poses. On peut même imaginer une ceinture cartouchière un peu bricolée pour les transporter et ainsi partir en safari photo loin de son antre, quoique la glacière a le mérite de la discrétion.

Le week-end prochain j'attaque la boîte de 5 kg de compote de Saint mamet afin de réaliser de plus grandes photos. Je sais, c'est sacerdotal chez moi !

bien à vous

Appareil_photo

Posté par zebazzz à 09:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur De l'art de faire des photos en loucedé dans un café

    pour améliorer la chose…

    … un couvercle de bocal alimentaire de 6 cm de diamètre (style sauce bolognaise - ou napolitaine - de 200 grammes) permet de boucher l'ouverture supérieure, un ruban adhésif noir tout autour pour l'étanchéité à la lumière…
    îl faut pratiquer un trou d'environ 1/3 de millimètre, ce qui correspond à un diaphragme de 180, il est ainsi facile de calculer le temps de pose avec un posemètre à main (style Lunasix 3)
    A bientôt !

    Posté par Jacques, 20 janvier 2010 à 19:34 | | Répondre
Nouveau commentaire